Le troisiĂšme article de la sĂ©rie proposĂ©e par atometrics et la FĂ©dĂ©ration des Centres de Gestion AgrĂ©es (FCGA) analyse les impacts du covid-19 sur l’activitĂ© des petites entreprises de proximitĂ© au mois d’avril 2020.

Comme dans les articles prĂ©cĂ©dents, nous tentons d’analyser l’impact du covid-19 pour 5 secteurs traditionnels suivis par l’Observatoire de l’AttractivitĂ© des Villes pour les Petites Entreprises[1]:

  1. Le CHR (Cafés, HÎtels, Restaurants)
  2. L’artisanat service
  3. Le commerce non alimentaire
  4. Le commerce alimentaire
  5. L’artisanat BTP & Fabrication

Pour compléter cet article, vous pouvez retrouver :

  • Une analyse de la santĂ© financiĂšre des TPEs Ă  la veille de la crise en cliquant-ici
  • Une premiĂšre estimation de l’impact du Covid-19 au premier trimestre 2020 sur l’ensemble de ces secteurs en cliquant ici

Il est important de noter que les donnĂ©es utilisĂ©es pour la rĂ©alisation de cette Ă©tude sont issues des dĂ©clarations mensuelles de TVA. Compte-tenu de la situation exceptionnelle, le gouvernement a laissĂ© la possibilitĂ© aux dĂ©clarants d’estimer leur chiffre d’affaires sur la base, par exemple, d’un prorata appliquĂ© aux mois prĂ©cĂ©dents. Ces modalitĂ©s de dĂ©claration peuvent avoir un impact sur les analyses fournies dans le cadre de cet article.

Vision globale

Le graphique ci-dessous prĂ©sente l’évolution du chiffre d’affaires HT (« CA HT » ou « CA ») pour ces 5 secteurs au cours des quatre premiers mois de l’annĂ©e 2020 par rapport Ă  la mĂȘme pĂ©riode en 2019. [2]

Le CA HT des sociĂ©tĂ©s contenues dans le panel (tous secteurs confondus) au mois d’Avril 2020 affiche une baisse de -71,7% par rapport au mĂȘme mois de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

Observations sur le mois d’avril 2020

Sans surprise, les 5 secteurs analysĂ©s montrent une baisse du chiffre d’affaires plus importante que celle qui Ă©tait observĂ©e au mois de mars.

Les secteurs de l’Artisanat service et du CHR Ă©taient quasiment Ă  l’arrĂȘt au cours de cette pĂ©riode avec un recul mĂ©dian supĂ©rieur Ă  -97%. Les secteurs du Commerce non-alimentaire et de l’Artisanat BTP et fabrication ont eux aussi connu une forte baisse de, respectivement, -52,9% et -39,6% par rapport au mois d’avril 2019.

Le secteur du Commerce alimentaire est celui qui a le mieux rĂ©sistĂ© avec un repli global de -11,2% par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, soit Ă  peine plus qu’en mars 2020 (-10,2%).

Interprétation

Le mois d’avril 2020 est le seul au cours duquel les mesures de confinement et de fermetures administratives se sont appliquĂ©es de maniĂšre continue.

Les Ă©volutions observĂ©es au mois de mars se sont donc logiquement confirmĂ©es et amplifiĂ©es. La baisse de CA a doublĂ© entre le mois de mars et le mois d’avril pour de nombreux mĂ©tiers, allant jusqu’à -100% par rapport au mois d’avril de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

  • Les secteurs de l’Artisanat Service et du CHR sont naturellement les plus impactĂ©s du fait des fermetures administratives et des effets du confinement.
  • Dans l’ensemble, les secteurs de l’Artisanat BTP Fabrication ou du Commerce non-alimentaire ont Ă©galement subi une baisse de CA trĂšs importante malgrĂ© le repositionnement de leur offre ou la continuitĂ© de leur activitĂ© en mode dĂ©gradĂ©. Pour le secteur de l’Artisanat BTP Fabrication l’arrĂȘt progressif des chantiers a contribuĂ© Ă  grĂšver la rĂ©sistance observĂ©e au mois de mars.
  • Les secteurs du Commerce alimentaire ont quant Ă  eux connu une baisse comparable Ă  celle du mois de mars ce qui tĂ©moigne de leur statut particulier de commerces de premiĂšre nĂ©cessitĂ©.

Toutefois, ces 5 secteurs regroupent des mĂ©tiers aux caractĂ©ristiques parfois hĂ©tĂ©rogĂšnes. Pour apprĂ©hender plus finement l’impact en avril, il est nĂ©cessaire de l’analyser au niveau des mĂ©tiers qui composent chacun de ces secteurs.

CHR (Cafés, HÎtels, Restaurants) 

Le panel de sociĂ©tĂ©s Ă©voluant dans le secteur des CafĂ©s, HĂŽtels, Restaurants a subi une perte mĂ©diane de -97,1% en avril 2020 par rapport Ă  la mĂȘme pĂ©riode de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente (contre -14,7% au premier trimestre).

Le tableau ci-dessous prĂ©sente l’évolution du CA HT des diffĂ©rents mĂ©tiers regroupĂ©s dans ce secteur : la restauration, l’hĂŽtellerie, les cafĂ©s et les buralistes au cours des quatre premiers mois de l’exercice 2020 [3] :

Observations sur le mois d’avril 2020

  • La plupart des secteurs ont Ă©tĂ© trĂšs fortement affectĂ©s au mois d’avril avec une perte quasi-totale de CA (de l’ordre de -97% en mĂ©diane sur l’ensemble du secteur).
  • Les hĂ©bergements hĂŽteliers et la restauration traditionnelle ont Ă©tĂ© les mĂ©tiers les plus impactĂ©s, avec un arrĂȘt total (-100% de CA HT en mĂ©diane) sur le mois d’avril.
  • MalgrĂ© la possibilitĂ© de rĂ©aliser une activitĂ© de vente Ă  emporter ou la livraison, la restauration rapide et les dĂ©bits de boissons ont Ă©galement connu une baisse supĂ©rieure Ă  80%.
  • Le commerce de tabac en magasin spĂ©cialisĂ© a Ă©tĂ© nettement moins touchĂ©. Il a connu une baisse de CA HT de -3,7% en avril 2020 par rapport Ă  avril 2019.

Artisanat service

Le secteur de l’artisanat service est celui qui a Ă©tĂ© le plus durement impactĂ© avec un arrĂȘt quasi total de l’activitĂ© (-100% de CA en mĂ©diane au mois d’avril 2020 par rapport Ă  avril 2019) contre -16% au premier trimestre et -52% au mois de mars.

Le tableau ci-dessous dĂ©taille l’évolution mĂ©diane du CA HT observĂ©e au sein des principaux mĂ©tiers regroupĂ©s dans ce secteur au cours des quatre premiers mois de l’annĂ©e 2020 [4] :

Précision technique : pourquoi observe-t-on une évolution de -100% au niveau global alors que la baisse pour certains métiers est plus limitée ?

  • Lâ€˜Ă©volution de -100% pour le secteur de l’artisanat service dans sa globalitĂ© est la croissance mĂ©diane du CA[5] observĂ©e sur l’ensemble des sociĂ©tĂ©s regroupĂ©es dans les codes d’activitĂ©s composant l’artisanat service. En d’autres termes, plus de la moitiĂ© des sociĂ©tĂ©s du panel ont connu un arrĂȘt complet de leur activitĂ©.
  • Pour certaines activitĂ©s spĂ©cifiques (sous-ensembles), l’évolution mĂ©diane est moins dĂ©favorable que -100%. Toutefois, le nombre des sociĂ©tĂ©s du panel dans ces secteurs est plus faible que celui des activitĂ©s ayant connu un arrĂȘt complet (coiffeurs ou sociĂ©tĂ©s de soins de beautĂ© par exemple). DĂšs lors, leur poids dans le panel global est minoritaire et n’affecte pas la valeur mĂ©diane.

Observations sur le mois d’avril 2020

  • La tendance observĂ©e au mois de mars 2020 s’est aggravĂ©e lors du mois d’avril, seul mois complet avec un confinement total de la population. Les mĂ©tiers des soins de beautĂ© (incluant la coiffure) ainsi que les cordonniers ont Ă©tĂ© les plus impactĂ©s : en mĂ©diane, ils ont vu leur CA HT diminuer de -100% par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.
  • Seuls les secteurs de « premiĂšre nĂ©cessité » ayant bĂ©nĂ©ficiĂ© de mesures de continuitĂ© d’activitĂ©, tel que la rĂ©paration mĂ©canique d’équipements et d’automobiles et le transport de voyageurs par taxis ont connu une baisse de chiffre d’affaires moindre, mĂȘme si elle est comprise entre -16% et -60%.

 Commerce non alimentaire

Au mois d’avril 2020, le commerce non alimentaire dans son ensemble est en recul de -52,9% comparĂ© au mĂȘme mois de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, aprĂšs une chute de -4,6% du CA sur l’ensemble du panel au premier trimestre (et -15,3% au mois de mars).

Il est important de noter que les pharmacies sont surreprĂ©sentĂ©es dans le panel analysĂ©. DĂšs lors, avec une baisse de 6,8% uniquement en avril, leur intĂ©gration fausse l’évolution globale observĂ©e sur le panel. En les excluant, l’évolution du CA des entreprises du secteur pour le mois d’avril s’établit Ă  -92%.

Le tableau ci-dessous dĂ©taille l’évolution du CA HT observĂ©e sur les principaux mĂ©tiers regroupĂ©s dans ce secteur (habillement, Ă©lectromĂ©nager, presse, produits pharmaceutiques) au cours des quatre premiers mois de l’annĂ©e 2020 [6] :

Observations sur le mois d’avril 2020

  • AprĂšs avoir affichĂ© une hausse importante au mois prĂ©cĂ©dent, les pharmacies ont connu une perte de -6,8% de CA en avril par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. Ces chiffres semblent confirmer l’effet « stockage » observĂ© en fĂ©vrier et mars et tĂ©moignent de l’apparition de concurrents conjoncturels dans la fourniture/commercialisation des masques ou de gel hydro alcoolique par exemple.
  • Hormis les pharmacies, le commerce de dĂ©tail de journaux et papeterie en magasin spĂ©cialisĂ© affiche la baisse la plus faible du secteur avec -42,7%
  • Les stations-services (commerce de dĂ©tail de carburants en magasin spĂ©cialisĂ©) ont quant Ă  elles connu une baisse de CA de -64,3%.
  • Tous les autres mĂ©tiers affichent des baisses supĂ©rieures Ă  -80% par rapport Ă  avril 2019. C’est notamment le cas des mĂ©tiers de la mode et de l’habillement, victimes d’un arrĂȘt complet (-100% en mĂ©diane) en raison de la fermeture administrative des boutiques et des mesures de restriction de circulation.

Commerce et artisanat alimentaire

Le secteur du commerce alimentaire dans son ensemble a connu une baisse de CA de -11,2% sur le mois d’avril 2020, consĂ©cutive Ă  une baisse de -0,8% sur le premier trimestre 2020. C’est le secteur qui affiche la baisse la moins forte parmi les 5 secteurs formant l’objet de notre observatoire.

Certains mĂ©tiers comme les commerces d’alimentation gĂ©nĂ©rale et les boucheries ont fortement bĂ©nĂ©ficiĂ© du changement d’habitudes des consommateurs. Les consommateurs se sont reportĂ©s sur des commerces de proximitĂ© pour effectuer leurs achats de premiĂšre nĂ©cessitĂ©.

Le tableau ci-dessous dĂ©taille l’évolution du CA observĂ©e sur les principaux mĂ©tiers regroupĂ©s dans ce secteur au cours des quatre premiers mois de l’exercice 2020 [7] :

Observations sur le mois d’avril 2020

  • La perte de chiffre d’affaires observĂ©e pour les cavistes et les pĂątisseries au mois de mars s’est confirmĂ©e en avril avec une baisse relativement comparable (de l’ordre de -50% par rapport Ă  avril 2019).
  • Le commerce alimentaire sur Ă©ventaires et marchĂ©s a Ă©galement Ă©tĂ© fortement impactĂ© au mois d’avril (-52% de CA comparĂ© au mois d’avril 2019) en raison des la fermeture administrative de la plupart des marchĂ©s.
  • Le mĂ©tier de la boulangerie a quant Ă  lui connu une perte de -15,7% de CA, soit une Ă©volution comparable Ă  celle de mars.
  • Les mĂ©tiers du commerce d’alimentation gĂ©nĂ©rale et les boucheries ont quant Ă  eux connu une croissance de leur CA HT de, respectivement, +24,6% et +19,5% au cours du mois d’avril (comparĂ© Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente). Cette croissance traduit un changement d’habitude des consommateurs qui, face Ă  la fermeture des autres commerces, ont reportĂ© leurs achats sur les supermarchĂ©s / superettes.

 Artisanat BTP et Fabrication

Au mois d’avril 2020, le secteur de l’artisanat BTP et Fabrication est en recul de -39,6% dans son ensemble comparĂ© au mĂȘme mois de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

Le tableau ci-dessous dĂ©taille l’évolution du CA HT observĂ©e sur les principaux mĂ©tiers regroupĂ©s dans ce secteur au cours des trois premiers mois de l’exercice 2020 [8] :

Observations sur le mois d’avril 2020

  • La tendance observĂ©e au mois de mars 2020 s’est confirmĂ©e pour certains marchĂ©s (commerce de motocycles, ameublement), qui ont Ă©tĂ© plus fortement impactĂ©s que d’autres du fait de l’absence de mesures de continuitĂ© de l’activitĂ©.
  • Contrairement au mois de mars, l’impact du Covid-19 sur les mĂ©tiers du gros Ɠuvre et du second Ɠuvre n’est plus aussi disparate. NĂ©anmoins, la baisse de chiffre d’affaires pour certains mĂ©tiers s’est trĂšs fortement accĂ©lĂ©rĂ©e au mois d’avril. La majoritĂ© des mĂ©tiers a subi une perte de chiffre d’affaires supĂ©rieure Ă  -30%.

Bilan de l’évolution de l’activitĂ© des TPE au mois d’avril 2020

L’ensemble des secteurs analysĂ©s par notre observatoire a connu une accĂ©lĂ©ration de la tendance amorcĂ©e au mois de mars.

Dans l’ensemble, tous les secteurs ont connu ou connaissent un net recul de leur chiffre d’affaires par rapport au mĂȘme mois de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

Seuls les commerces d’alimentation (+24,6%) et le commerce de viandes en magasin spĂ©cialisĂ© (+19,5%) ont vu leurs CA HT progresser.

Les consommateurs semblent s’ĂȘtre concentrĂ©s sur des achats de premiĂšre nĂ©cessitĂ© et ont dĂ©laissĂ© les achats de confort par choix ou impossibilitĂ©. Les mĂ©tiers les plus impactĂ©s au mois d’avril 2020 ont Ă©tĂ© ceux du commerce d’habillement, des soins corporels, de l’hĂŽtellerie et de la restauration avec un arrĂȘt quasiment total de leur activitĂ© matĂ©rialisĂ© par une perte de chiffre d’affaires supĂ©rieure Ă  -90% par rapport au mĂȘme mois de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

 

 


[1] Ces analyses ont Ă©tĂ© effectuĂ©es sur la base des dĂ©clarations de TVA d’un panel de 10 625 entreprises.

[2] Les pharmacies sont surreprĂ©sentĂ©es dans le secteur du commerce non alimentaire. En les excluant, l’évolution du CA des entreprises du secteur s’établit Ă  -92% en mĂ©diane pour le mois d’avril.

[3] Ces analyses du mois d’avril ont Ă©tĂ© effectuĂ©es sur la base des dĂ©clarations de TVA d’un panel de 1 663 entreprises.

[4] Les analyses du mois d’avril ont Ă©tĂ© effectuĂ©es sur la base des dĂ©clarations de TVA d’un panel de 2 754 entreprises.

[5] La mĂ©diane permet de couper un Ă©chantillon en deux parties Ă©gales : une partie composĂ©e des valeurs infĂ©rieures Ă  la mĂ©diane et une autre partie composĂ©e des valeurs supĂ©rieures ou Ă©gales Ă  la mĂ©diane. Contrairement Ă  la moyenne, la mĂ©diane n’est pas affectĂ©e par les valeurs extrĂȘmes.

[6] Les analyses du mois d’avril ont Ă©tĂ© effectuĂ©es sur la base des dĂ©clarations de TVA d’un panel de 1 976 entreprises.

[7] Ces analyses du mois d’avril ont Ă©tĂ© effectuĂ©es sur la base des dĂ©clarations de TVA d’un panel de 808 entreprises.

[8] Ces analyses du mois d’avril ont Ă©tĂ© effectuĂ©es sur la base des dĂ©clarations de TVA d’un panel de 3 424 entreprises.